L’iPhone fête ses 10 ans et c’est un succès inimitable…


Chaque trimestre ou presque, le monde médiatique et l’industrie digitale s’interroge sur la capacité à innover d’Apple. Les observateurs demandent à l’unisson quand est-ce que la marque sortira quelque chose qui révolutionnera encore une fois le monde ? Est-ce qu’elle peut commercialiser quelque chose de mieux que l’iPhone ? Est-ce qu’Apple peut encore une fois sortir un tel produit sans Steve Jobs ?

Après tout, cette attente est un réflexe humain; quand quelqu’un ou une entreprise vous a surpris, les attentes sont toujours très élevées.

Pour Apple, ça a commencé dès 1984, quand Steve Jobs a dévoilé le Macintosh et que ça a changé l’industrie informatique. Aujourd’hui, Apple a vendu environ 100 millions de Mac.

Puis, après avoir été renvoyé de l’entreprise qu’il avait créée, Jobs est revenu en 1997 et en 2001 il a présenté l’iPod. Non seulement cet appareil a changé la manière dont les personnes écoutaient de la musique – à une époque où l’industrie musicale affrontait difficilement l’arrivée du format MP3 – mais il a aussi changé cette même industrie. Cette révolution a permis à Apple de vendre plus de 400 millions d’iPod et il est encore commercialisé.

Finalement, il y a exactement 10 ans, le 29 juin 2007, Apple a lancé la commercialisation de l’iPhone aux Etats-Unis uniquement. Malgré le scepticisme des concurrents, l’appareil a connu un succès immédiat et, encore une fois, il a complètement révolutionné l’industrie des télécommunications, les écrans tactiles remplaçant également les claviers physiques. Aujourd’hui, juin 2017, Apple a vendu plus de 1.2 milliard d’iPhone.

Si Apple a eu besoin de 30 ans pour vendre 100 millions de Mac, il a seulement été nécessaire d’attendre 15 ans pour vendre 400 millions d’iPod et 10 ans pour commercialiser 1.2 milliard d’iPhone. Même si les ventes de ce dernier ralentissent, l’entreprise a vendu plus de 215 millions d’iPhone en 2016 (année calendaire, pas fiscale). Etant donné qu’une boîte d’iPhone à une hauteur d’environ 6 centimètres, si on les empilaient toutes, on obtiendrait une hauteur de 12’900 kilomètres de haut. Ou, si on faisait la même chose depuis 2007, on obtiendrait une hauteur de 72’000 kilomètres ! En d’autres mots, vous pourriez presque faire deux fois le tour de la terre. Délirant !

Mais les chiffres les plus impressionnants qui font vraiment de l’iPhone une histoire unique ne provient pas du nombre d’appareils vendus car, in fine, il y a énormément d’industries qui produisent plus de biens ou produits. Par exemple, l’industrie de la télévision a produit 225 millions de téléviseurs en 2016. Le marché des ordinateurs ? Ils ont produit 260 millions machines l’année dernière et enfin, les fabricants de pneumatiques ont produit 2.5 milliards de pneus !

La grande différence se situe au niveau des revenus car le prix moyen d’un iPhone vendu depuis ses débuts se situe à environ USD 620. En 10 ans, ceci signifie qu’Apple a généré plus de USD 700 milliards grâce à ce petit appareil de moins de 200 grammes. C’est une somme hors norme et pour l’année fiscale 2016, l’iPhone a généré un revenu de USD 156 milliards avec une marge brute supérieure à 40%.

C’est ce montant qui fait que l’iPhone est une saga extraordinaire et il est fort probable que de tels chiffres ne seront plus jamais atteint par quiconque. Pour donner un peu de perspective à ces chiffres, je me suis amusé à comparer les revenus de l’iPhone avec quelques marques connues comme par exemple le constructeur BMW qui a produit 2.5 millions de véhicules (BMW, Mini, Rolls-Royce et les motos) en 2016 pour USD 11 milliards. Que dire de Johnson & Johnson, la célèbre entreprise qui produit du matériel pharmaceutique, médical et hygiénique ? Ils ont à peine déclaré la moitié des revenus de l’iPhone, soit USD 72 milliards. Et que dire de Boeing, le célèbre constructeur d’avions qui a livré 930 aéroplanes (militaire et commercial) ainsi que 7 satellites ? A peine USD 95 milliards !

Il y a moins de 20 entreprises dans le monde qui ont généré un chiffre d’affaires plus important que l’iPhone et moins de 10 sur l’ensemble du chiffre d’affaires d’Apple.

On peut même comparer les revenus de l’iPhone avec le PIB de certains pays comme l’Algérie (USD 167 milliards) ou la Nouvelle Zélande (USD 173 milliards) ; des pays qui comptent respectivement 40.5 et 4.8 millions d’habitants. En fait, les seuls revenus de l’iPhone pourraient permettre au produit de figurer au 56ème rang mondial en PIB sur 195 pays.

Maintenant que l’iPhone célèbre son dixième anniversaire, les gens devraient cesser de demander quelle sera la prochaine révolution car elle est toujours en cours. L’iPhone ou le smartphone en général fait partie d’un écosystème qui est en train de changer nos vies, de n’importe quelle perspective, et c’est seulement le début.

Grâce aux montres intelligentes, aux capteurs et aux IoT, notre futur sera sous un contrôle actif ou passif en continu et permettra d’accéder à des services que peu d’entre nous peuvent imaginer aujourd’hui.

Est-ce que votre entreprise ou activité est prête pour ce changement ? Avez-vous la volonté de transformer votre cœur de métier pour survivre ou devenir le prochain exemple de votre industrie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.